Alpha Campus. La jeunesse de la foi

C’est un des événements de cette rentrée universitaire : le lancement d’Alpha Campus. Destiné aux 18-25 ans, ce nouveau parcours a été conçu pour la population étudiante. Il est lancé dans une quinzaine de villes en France.

Par Claire Villemain

Voilà l’intuition d’Alpha Campus. Appelé outre-Atlantique Alpha Students (« Alpha étudiants »), le parcours a changé de nom pour mieux cibler le lieu de la mission. Lancé officiellement il y a un mois au Festival d’Hautecombe (Chemin Neuf), le parcours va être vécu dans une quinzaine de villes françaises. « Cette première année va nous permettre de mieux appréhender les étudiants et de définir davantage notre proposition » anticipe Charly Mootien, responsable national Alpha Campus… même si l’offre est déjà bien déterminée, et éprouvée par différents parcours tests, menés les derniers mois à Grenoble, Chambéry, Reims, Lyon ou Marseille. Des parcours qui ont été de vrais laboratoires, en aumôneries étudiantes, foyers, etc.
Cet outil d’évangélisation, fait pour les étudiants par des étudiants, consiste en sept soirées façon Alpha : autour d’un bon dîner, un temps convivial pour échanger, un temps d’enseignement (court) suivi de discussions en petits groupes. Après une soirée de lancement (« Le Christianisme, faux, ennuyeux et dépassé ? ») montée autour d’un concert dans les codes de la soirée étudiante, les sept soirées s’enchaînent chaque semaine autour des thèmes habituellement abordés chez Alpha, ponctuées d’un week-end pour découvrir l’Esprit Saint.

Rejoindre les étudiants, là où ils vivent et dans leurs questionnements.

Le tout adapté à la vie d’un jeune de 18-25 ans, d’où une place importante aux multimédias : vidéos, micros-trottoirs, etc. « Toutes les rencontres étaient incroyables car elles répondaient à mes questions », affirme Guillaume, un participant. Aline témoigne : « Je suis dans une famille où ma mère était chrétienne, et mon père athée. Vers 18 ans, je ne savais pas trop quoi en penser, et c’est là qu’un ami m’a proposé d’aller à une soirée Alpha Campus. J’ai pu discuter avec des gens à qui je n’aurais peut être jamais parlé. Nos discussions assez libres, les sujets variés mais profonds m’ont convaincu qu’il ne fallait pas en rester là : Dieu m’aime, à moi de le faire connaître à d’autres ! »
La mayonnaise prend. « Les jeunes s’y retrouvent car ils parlent la même langue, confirme Charly. Cette génération dispose d’un état d’esprit très réceptif à la spiritualité, aux valeurs. Ils se positionnent parfois beaucoup plus librement que leurs aînés sur ces questions. » Et les fruits sont déjà là. Pour les participants, qui ont été profondément touchés par la fraternité, l’accueil, l’ouverture aux questions qu’ils pouvaient poser. Et qui, pour certains, ont connu un vrai retour à Dieu. Pour les jeunes missionnaires, qui ont été marqués de voir les autres ainsi touchés. « On assiste à une vraie redynamisation de l’aumônerie étudiante, souligne Charly, avec une cohésion, une dynamique fraternelle et missionnaire qui soulève de vraies questions sur leur projet pastoral. » Comme à Reims, où l’aumônerie est passée de 10 ou 30 à près de 100 jeunes.


Le parcours Alpha Campus mené à Reims en 2011.

3 questions à

Charly Mootien, responsable Alpha Campus

Pourquoi ce nouveau parcours ?
D’abord parce qu’annoncer le Christ sur les campus, par des propositions adaptées, est difficile. Ensuite parce qu’à 18, 20 ou 25 ans, on se pose beaucoup de questions sur le sens de sa vie, on est en plein ébullition intellectuelle, sentimentale. A cet âge, on est naturellement porté à la discussion, on aime débattre, on se forge ses idées. C’est là qu’Alpha Campus, dans sa forme et sa proposition, est pertinent.

Quelle est la spécificité d’Alpha Campus ?
À mi-chemin entre Alpha Jeunes et Alpha Classic, ce parcours est acculturé à la vie étudiante. Il est à la fois très convivial, festif, et en même temps exigent. En 7 rencontres, il est porté sur les questions et les perspectives de la vie étudiante, avec une place importante au multimédia.

Quels sont les fruits ?
Certains participants ont vécu de vraies rencontres avec Dieu en l’espace de quelques semaines. Les étudiants missionnaires se sont quant à eux s’y sont reconnus, ils ont vécu la mission dans la prière. Avant, ils vivaient l’évangélisation individuellement, ou pas du tout ; avec Alpha Campus, ils découvrent la mission à plusieurs.

Propos recueillis par Claire Villemain

En chiffres

Une quinzaine de parcours se lancent en cette rentrée 2012 : Aix-en-Provence; Cergy-Pontoise (ESSEC) ; Chatenay-Malabry ; Chambéry ; Colmar ; Grenoble ; Lyon ; Marseille ; Molagnie (76) ; Montpellier ; Nice ; Paris ; Reims ; La Roche-sur-Yon (ICES) ; Strasbourg ; Toulouse.

En dates

Prochaine formation Alpha Campus : 20 octobre 2012, à Paris

Contact

Association Alpha France
5 rue de Mouzaïa
750019 Paris
contact.campus@parcoursalpha.fr
www.campus.parcoursalpha.fr


Leave a Reply