Année de la foi (seizième catéchèse) Croire dans l’amour tout-puissant de Dieu

« En Jésus Dieu montre pleinement son visage de père… En connaissant Jésus c’est le Père céleste que nous connaissons. En le voyant, nous voyons Dieu… La foi en Dieu le Père réclame de croire dans le Fils et dans l’action de l’Esprit, de reconnaître dans la Croix qui sauve la manifestation définitive de l’amour divin.

En nous donnant son Fils, Dieu se fait père. Il est père lorsqu’il pardonne nos péchés et nous conduit à la joie de la vie nouvelle… Mais on pourrait se demander s’il est possible de concevoir un Dieu Tout Puissant en regardant la Croix? Nous pourrions désirer une toute puissance divine selon nos schèmes mentaux et nos attentes, un Dieu Tout Puissant…qui anéantit les puissances adverses, change le cours des choses, annule la souffrance. En réalité, face au mal et à la souffrance, croire en un Dieu Père Tout Puissant peut devenir problématique pour nous ».

Notre foi dans le Père Tout Puissant nous permet « d’apprendre à connaître que les voies et pensées du Seigneur sont bien différentes des nôtres. Ainsi en est-il aussi de sa toute puissance car il ne se manifeste pas automatiquement et de manière arbitraire… En leur offrant la liberté, Dieu a forgé des créatures libres. Ainsi a-t-il renoncé à une partie de son pouvoir en faveur de la liberté humaine. Ainsi aime-t-il et respecte-t-il la libre réponse d’amour à son appel. Mais la toute puissance de Dieu ne s’exprime pas dans la violence ou la destruction mais dans l’amour, la miséricorde et le pardon, l’appel continuel à la conversion du cœur. C’est une attitude d’apparente faiblesse, faite de patience, de douceur et d’attention… Seul qui est véritablement puissant peut supporter le mal et faire preuve de compassion, en exerçant pleinement la force de l’amour.

C’est à Dieu qu’appartient toute chose, car tout a été créé par lui, et c’est ainsi qu’il révèle sa force en nous aimant tous, dans l’attente patiente de la conversion des hommes qu’il veut ses fils… La toute puissance de l’amour divin est le vrai pouvoir du monde, comme don total. C’est Jésus, le Fils de Dieu, qui révèle au monde la toute puissance du Père en s’offrant pour nous les pécheurs, pour le rachat de nos péchés ». Voici la parfaite « puissance divine: réponde au mal par le bien…à la haine homicide par l’amour qui donne la vie. Ainsi le mal est-il vaincu, lavé par l’amour de Dieu, la mort définitivement vaincue car transformée en don de la vie. Le Père ressuscite le Fils, et la mort, la grande ennemie, se voit balayée et privée de son venin. Tandis que, libéré du péché, l’homme pour accéder à sa réalité de fils de Dieu.

Lorsque nous disons, « Je crois en Dieu le Père Tout Puissant », nous exprimons notre foi en la puissance de l’amour de Dieu qui a vaincu la haine, le mal et le péché par son Fils mort et ressuscité, qui a ouvert la vie éternelle à des fils désireux de demeurer à jamais dans la Maison du Père ». (extraits) Cité du Vatican, 30 janvier 2013 (VIS).

Retrouvez aussi le « Parcours Année de la foi » dans Ilestvivant! chaque mois ou le Credo en onze étapes. Ce mois-ci: « Le fils de Dieu s’est fait homme ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>