Chiara Amirante: « Annoncer l’Evangile est une nécessité qui m’incombe »

Ce vendredi 26 octobre, avait lieu lieu la vingtième congrégation générale du synode, pour la présentation et le vote du message du synode des évêques au peuple de Dieu. Quelques auditeurs du Synode  ont également pris la parole devant les père synodaux.

Ainsi, Mme Chiara AMIRANTE, Fondatrice et responsable de la communauté Nouveaux horizons (ITALIE), qui évangélise depuis plus de 20 ans les personnes de la rue. Voici son témoignage.
« J’ai commencé à me rendre de nuit dans la rue au sein des zones les plus dangereuses de Rome en 1991, poussée par un désir simple: partager la joie de la rencontre avec le Christ ressuscité avec mes frères les plus désespérés. En écoutant le cri du peuple de la nuit, j’ai découvert très vite que le véritable mal qui réunissait les nombreux frères désespérés que je rencontrais dans la rue n’était pas tant la drogue, la prostitution, l’alcool, la dépression, la solitude… mais la “mort de l’âme” (le salaire du péché, c’est la mort Rm 6, 23). C’est ainsi que s’est imposée à moi une certitude: seule la rencontre avec le Christ ressuscité aurait pu redonner la vie à ces nombreux frères “dans la mort” que je rencontrais dans la rue chaque nuit. J’ai ainsi ouvert en 1994 une simple communauté d’accueil pour des jeunes de rue basée sur l’Évangile et depuis lors des milliers de jeunes, après avoir découvert l’amour de Dieu et réalisé un parcours de guérison du cœur et de formation humaine et à l’évangélisation, sont devenus des témoins de l’amour de Dieu parmi les gens de leur âge et se sont engagés systématiquement dans des initiatives d’évangélisation.
En six ans, plus de 250.000 personnes ont voulu s’engager dans la nouvelle évangélisation afin de porter la révolution de l’Amour dans le monde. Se sont en outre multipliés les centres et les initiatives d’évangélisation: 174 centres d’accueil, de formation à l’évangélisation et familles ouvertes à l’accueil; 152 équipes de service engagées dans la communication et les moyens de communication de masse, dans l’animation et le spectacle, dans la formation et dans le secteur de l’édition, dans la coopération internationale et les services sociaux. Cela nous donne la possibilité de rencontrer en moyenne deux millions de personnes par an par le biais de différentes initiatives d’évangélisation et de nous rendre compte qu’aujourd’hui, 80% des jeunes que nous rencontrons (même dans les écoles des quartiers chics) vivent des situations de grave difficulté. Les jeunes cherchent le bonheur dans les chemins de “mort” que les prophètes du mensonge proposent avec insistance: succès, pouvoir, argent et plaisir. Un engagement renouvelé en ce qui concerne la première annonce est vraiment fondamental, à travers l’utilisation des moyens de communication, par le témoignage direct du fait que Jésus est le chemin de la plénitude, de la joie, de la paix, de la vie.

Que ce Synode puisse contribuer à graver dans le cœur de tout chrétien les paroles de saint Paul: “Annoncer l’Évangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile !” (1 Co 9, 16). (sources VIS)

Leave a Reply