Cyril Tisserand. « Va à la rencontre! »

CyrilTisserand

Une chronique de Cyril Tisserand

En l’espace de quelques jours, des amis, des clients, des jeunes en viennent à me poser la même question « mais que devons-nous faire ? ».

Derrière cette question je sens chez les uns de la peur, chez d’autres une envie de lutter, chez beaucoup un besoin d’espérer. Mais qu’ont-ils vu qu’ils n’avaient pas vu ? Qu’ont-ils réalisé ce 11 janvier ?

Lorsque j’avais 17 ans, je vivais à Mantes-la-Jolie. Ce que beaucoup ont compris dimanche, nous le vivions déjà. Je me posais alors beaucoup de questions. J’aimais mon pays et je voyais parfois qu’il n’était pas aimé ; je voyais aussi des jeunes en souffrance, des injustices. Alors j’ai désiré agir pour faire aimer mon pays, pour défendre l’opprimé, aider les plus faibles. Mais comment ?

En 1997, le pape Jean Paul II est venu en France. Avec un prêtre, nous avons emmené un cinquantaine de jeunes de toutes les origines participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris. Le Pape s’est adressé aux jeunes et nous a demandé : « L’Esprit de Dieu vous envoie, pour que vous deveniez avec tous vos frères et toutes vos sœurs du monde, les bâtisseurs d’une civilisation réconciliée, fondée sur l’amour fraternel. »

Ce fut pour moi le début d’une très grande aventure. Ce jour-là, j’ai compris notre mission, spécifique à nous tous, Français de toutes origines. Nous avons une mission, chers amis, elle n’est pas simple, mais quel appel ! Nous allons ensemble être un modèle, un exemple pour le monde.

Voici ta vocation chère France « bâtir la civilisation de l’amour ».

Oui ce que vous avez vu dimanche a déjà commencé et pourtant, nous n’en sommes qu’au début. Nous avons vu le peuple français tel qu’il est aujourd’hui et sera demain. Un peuple pluriel où cohabitent de nombreuses communautés. Des communautés actives, vivantes, affirmant leur origine, leur culture religieuse et leur appartenance à la France.

Tu cherches des repères, un modèle qui te rassurerait sur ce devenir. Ne cherche pas, il n’y en a pas. A l’heure de la mondialisation et d’internet, c’est une nouvelle époque qui a commencé, oui, une nouvelle civilisation se construit.

Cela pourrait à juste titre nous faire peur : « mais que va donner ce mélange ? » Rien d’assez bon si tu n’y participes pas, rien d’assez beau si tu n’y crois pas, rien d’assez bien si tu t’enfermes. Mais si tu oses cet appel, tu seras un pionnier qui construit l’espérance.

Alors si tu me demandes ce que nous devons faire je te réponds immédiatement : « Va à la rencontre !»
Il te faut faire ce pas hors de chez toi et te diriger vers celui qui pour toi est l’autre. Celui que tu penses ne pas aimer, celui dont tu crois qu’il ne t’aime guère, celui qui te semble trop différent, loin de tes repères, de ton éducation, de ton savoir-vivre.

Tu crois que je ne m’adresse qu’à toi, chrétien, citadin, de la classe moyenne ou aisé ?
Mais pas du tout, je m’adresse aussi à toi Manolo, Ahmed, Brenda ! Tu es un bâtisseur de la civilisation de l’Amour ! Sans toi, cela ne marchera pas !
Nous avons ce point en commun de croire en Dieu. De la même religion ou d’une autre, nous sommes croyants. Alors prions et agissons.

Dès aujourd’hui, nous créons « Rencontre ». Que tu viennes de ton ghetto de banlieue ou de ton ghetto du centre-ville, des villes et des campagnes, rejoins-nous.
Le principe est simple : tel jour, telle heure avec un ami, tu décides de changer de quartier pour aller à la rencontre de l’autre. Dans la rue, sur les places et de porte en porte, présentez-vous et faites connaissance. Juste pour se rencontrer et se connaître un peu mieux.

Est-ce que ce sera facile ? non !
Est-ce que tu as le temps ? non !

Mais tu vas le prendre, ce temps, et tu vas faire face à cette difficulté parce que tu as une mission extraordinaire à remplir : être un bâtisseur de la civilisation de l’Amour !

Et si tu ne le fais pas? Cela ne marchera pas car ta personnalité et ton influence sont nécessaires à la construction.
Au fond de toi, tu sens bien que ce monde meilleur, tu le veux pour tes enfants.

Alors ose et décide la rencontre.

Prie et fais-le !

Cyril Tisserand
fondateur du Rocher

One comment

  1. Merci Cyril pour ce message exigeant, qui invite à sortir de nous même. Cette vocation à bâtir cette civilisation de l’amour, où chacun se reconnait comme un frère, est effectivement inscrite dans la devise de la République : la fraternité !

Leave a Reply