Paroisses. Accompagner les couples vers le mariage!

 Aujourd’hui, la plupart des jeunes, venant de familles divisées, n’ont pas reçu les repères pour fonder un couple et une famille qui puisse durer. La préparation des couples au sacrement de mariage est donc une priorité absolue pour nos paroisses et nos diocèses. Ses quatre objectifs sont : la formation humaine, la formation chrétienne (catéchuménat), le discernement et la préparation de la célébration.

La formation humaine vise à aider les futurs époux à construire leur couple, en progressant dans un amour de plus en plus authentique, fait de communication, d’accueil des différences, de pardon, de l’apprentissage d’une juste sexualité, de l’accueil et de l’éducation des enfants. C’est donc un programme ambitieux et très réaliste ! Chacun doit apprendre à se connaître : comprendre son histoire personnelle et familiale, différente de celle de l’autre ; connaître ses richesses, accepter ses propres fragilités et celles de l’autre. Il faut aussi apprendre à gérer les conflits : ce sont des occasions pour grandir dans l’amour ! 

La formation chrétienne a pour but de faire découvrir la Bonne Nouvelle du mariage chrétien : il est possible de vivre la fidélité conjugale pour toute la vie parce que le Christ s’engage avec les époux, les consacre à lui, les nourrit de son eucharistie, les invitant au don d’eux-mêmes. Beaucoup de couples, pourtant loin de l’Eglise, sont heureux de découvrir comment le Christ vient éclairer le quotidien de leur vie du couple. C’est donc un temps privilégié pour lire l’Evangile, prier, découvrir les sacrements de baptême, confirmation, réconciliation, eucharistie et mariage. C’est aussi un temps de découverte de la vie en Eglise, s’ils sont accueillis dans une communauté chrétienne vivante.

Le discernement demandé par l’Eglise, sous forme d’une enquête canonique, porte sur les piliers du mariage chrétien. Les pasteurs sont tenus de vérifier soigneusement la liberté des futurs époux, leur conscience et leur volonté de s’engager définitivement et fidèlement l’un envers l’autre dans une union indissoluble, leur désir de fonder une famille et d’assumer la responsabilité de parents. Si l’un des critères n’est pas rempli, pour des raisons objectives, le mariage ne peut avoir lieu, car il serait invalide.

Les moyens pour atteindre ces quatre objectifs sont : l’accompagnement individuel et l’accompagnement du couple par un prêtre ou un diacre, les rencontres avec d’autres couples qui se préparent au mariage, animées par des couples mariés et un prêtre, l’accueil dans la paroisse.

Pour que cette préparation soit faite sérieusement, dans le respect des futurs époux, et du mariage, il est nécessaire qu’ils soient accompagnés durant au moins un an, avec plusieurs rencontres par mois.

« L’Eglise doit promouvoir des programmes meilleurs et plus intensifs de préparation au mariage, pour éliminer le plus possible les difficultés dans lesquelles se débattent tant de couples, et plus encore conduire positivement les mariages à la réussite et à la pleine maturité. »
Jean-Paul II

 Repères pratiques

– Parcours de formation : des soirées, un week-end, un ou deux dimanche(s) en paroisse.

– Soirées de formation : prévoir 6 soirées pour aborder les thèmes essentiels de la vie du couple : le projet du couple, les étapes du couple au long des 50 prochaines années, les différences homme-femme, la communication, la gestion des conflits, le pardon, la sexualité, devenir père et mère, équilibre vie de famille – travail. Chaque couple est accueilli dans un groupe de partage animé par un couple marié expérimenté. Les soirées commencent par un repas ou un dessert, par groupe. Après le temps d’enseignement, un temps de partage aura lieu, parfois en séparant hommes et femmes.

– Week-end de formation : un temps important de vie en commun et d’ouverture à la foi. Thèmes à aborder : le projet de Dieu sur le couple, comment Jésus vient sauver l’amour de l’homme et de la femme, le sens du sacrement de mariage et sa célébration. Une veillée de prière en commence par des témoignages sur la place du Christ dans la vie du couple. Le sacrement de réconciliation est proposé.

– Dimanche(s) en paroisse : participation à la messe (avec accueil, présentation des futurs époux à la communauté, homélie adaptée, intention de prière pour eux), échange sur des thèmes sensibles et nécessaires : avortement, avortement thérapeutique, stérilité et fécondation in vitro. Ces sujets seront présentés, si possible, par un médecin chrétien qui ait l’expérience, la juste formation et la délicatesse nécessaires.

– Accompagnement individuel : dès la première rencontre, le prêtre prend un temps avec chacun, pour faire connaissance et initier un accompagnement individuel qui continuera au long de l’année : c’est chacun qui doit être aidé, dans l’exercice de sa liberté, pour aimer de plus en plus. A la fin, le prêtre procèdera à l’examen prématrimonial avec chacun, après avoir entendu le couple animateur de leur groupe de partage.

PÈRE ERIC JACQUINET

Eric Jacquinet est un prêtre du diocèse de Lyon, membre de la Communauté de l’Emmanuel, responsable de la section jeunes du Conseil Pontifical pour les laïcs.
Il a cosigné Frappez et l’on vous ouvrira (Editions de l’Emmanuel, 2011)
Son blog:  http://eric.jacquinet.over-blog.com/

Leave a Reply