Idées pour évangéliser… pendant le Carême

« Convertis-toi, et crois à l’Evangile ! » C’est par ces mots, le mercredi des Cendres, que commence chaque Carême. Or bien souvent, la conversion commence par faire l’expérience de la miséricorde de Dieu. Et si, pendant le Carême, nous proposions ce Pardon à tous ?
Par Claire Villemain

J- 1 mois
Dès maintenant
, bloquer une ou plusieurs dates pendant les 6 semaines de Carême (5 mars au 20 avril). Le vendredi ou le samedi soir sont propices : inviter aux alentours de l’église est plus facile puisque les rues sont plus fréquentées. On peut envisager une grande soirée au début de la Semaine Sainte, hors Triduum pascal. Une soirée dure environ deux heures.

J-2
Tracter
dans la rue, à la sortie des métros, sur les marchés. « Nous sommes de la paroisse, nous vous invitons à une grande soirée du Pardon ! »

Jour J
Inviter les passants sur le trottoir, le parvis, les rues adjacentes. Une équipe est dédiée à cela durant tout le temps de la soirée.

Soigner l’esthétique en parlant aux 5 sens : lumignons sur les marches extérieures de l’église (indique l’entrée et se voit de loin) ; pénombre dans la nef, lumières et bougies dans le chœur ; encens devant l’autel (avec mesure) ; sonorisation bien réglée ; sol froid isolé par un tapis ; icône, fleurs, tissus de couleur chaudes, etc.
Assurer l’accueil à l’entrée. Les personnes choisies savent accueillir et écouter. Si l’on peut, prévoir un petit coin brioche/thé/café pour s’asseoir et parler… avant d’inviter à rejoindre la veillée.
Déroulement : après quelques chants de louange, présenter un ou deux témoignages sur le Pardon et la confession. L’équipe doit les avoir écoutés en amont et aidé les personnes à les ajuster.
Puis le Saint-Sacrement est exposé sur l’autel. Une croix peut être aussi vénérée. Ils sont les signes de l’amour de Dieu qui s’est livré pour nous.
Proposer une démarche concrète : s’approcher un instant de l’autel pour présenter sa vie ou un souci précis ; se confesser à un prêtre ; demander à des fidèles (préparés à l’exercice) de prier pour nous ; piocher une Parole de Dieu et/ou déposer une intention de prière au pied de l’autel ou de la croix.
Assurer l’après : faire connaissance autour d’un temps informel brioche/thé/café, écouter, proposer de revenir à la paroisse pour la messe du dimanche et au Triduum pascal (et dans ce cas, veiller à bien les ré-accueillir).

Leave a Reply