Idées pour évangéliser… pour la Fête des voisins !

Le 23 mai, c’est la Fête des Voisins ! Une initiative très populaire, lancée en 1999 à Paris, et qui s’est depuis répandue partout en Europe. Or notre paroisse est, elle aussi, la voisine de tout un quartier ! Quelques idées pour évangéliser à cette occasion.
Par Claire Villemain

Family Gathering

Formez une équipe
L’équipe d’organisation sera constituée par 4 ou 5 paroissiens qui ont un vrai sens missionnaire, un sens de la fête et du beau, mais aussi celui de la communication. Puis étoffez les forces vives : le meilleur moyen de faire venir du monde sera d’impliquer les paroissiens dans la préparation. Plus vous serez nombreux à préparer la fête, plus le bouche-à-oreille fonctionnera.

Parlez-en
Qu’elle soit sur une place ou dans une rue, la paroisse est toujours la voisine de tout un quartier. Commencez par dresser une grande banderole sur la façade de l’église ou du presbytère : « Le 23 mai, venez fêter les voisins à [nom de la paroisse] ! » Puis glissez des tracts dans les boites aux lettres du quartier avec la date, l’heure et le lieu de l’apéritif.

Le bon lieu
C’est déjà presque l’été ! Profitez du jardin ou de la cour du presbytère pour dresser les tables. Evitez, sauf si le temps vous y contraint, les intérieurs : le but de cette initiative est d’être visible et d’attirer largement.

Logistique et décoration
En général, la paroisse a un fond de matériel : tréteaux et planches, chaises, etc. Soignez l’ambiance et la décoration avec de la couleur, des ballons, des confettis… l’esprit doit être très festif !

Les enfants
Petits sandwichs, boissons sans alcool, bonbons, quelques jeux à disposition, etc. C’est toujours une joie pour eux (surtout s’il n’y a pas école le samedi matin) et cela fera venir les parents qui se sentiront accueillis en famille et n’auront pas à se préoccuper d’un baby-sitter.

Boire et manger
Répartissez les tâches : certains s’occuperont des boissons (avec et sans alcool), les autres de quoi grignoter (charcuteries, biscuits apéritifs, amuse-gueule, légumes crus). Lancez-vous dans un barbecue si le temps le permet ! Rien de tel que des odeurs de saucisses pour faire venir du monde…

Faire connaissance
Que personne ne reste dans son coin : c’est « le » challenge ! Ce sera aux paroissiens de faire le premier pas et de ne pas rester entre eux. Vous pouvez proposer des étiquettes pour indiquer le nom de chacun. Cette fête est un premier pas et peut être l’occasion de démarrer des amitiés, des projets en commun. Prévoyez un petit carnet pour prendre les noms et les coordonnées.

Leave a Reply