Kérycube. Origami’ssionnaire

À mettre dans toutes les mains ! Ce cube, ultra-ingénieux, simple et attractif, nous arrive des origamis japonais. Son intention : découvrir et annoncer ce qui constitue le cœur de la foi chrétienne : le kérygme.

Par Claire Villemain

Ce petit cube n’a l’air de rien, et pourtant il évangélise à tour de mains ! Né il y a cinq ans au Québec dans le monde évangélique (sous le nom d’Evangecube), le KéryCube circule depuis le mois de mars dernier Outre-Atlantique, et il arrive cet été en France. Un concept très original qui a déjà beaucoup séduit les catholiques des cellules paroissiales d’évangélisation* et des écoles d’évangélisation Kekako**. Pourquoi ? Parce que ce petit cube est très facile d’utilisation, il est très efficace et se révèle être un support remarquable à l’annonce du cœur de la foi chrétienne : le kérygme. D’où ce nom qui découle tant de sa forme cubique que de l’imagerie kérygmatique illustrée sur ces 7 faces.

Un cube à sept faces ?

Un cube comporte normalement six faces. Mais celui-ci en contient davantage, car il se déplie pour révéler des faces internes. Il se déplie ainsi sans fin ! Le KéryCube illustre le kérygme à l’aide d’images (trois carrées et quatre doubles) que l’on déploie en séquence, d’un dépli à l’autre : la création du monde, de l’humanité et l’arrivée du péché ; puis la mort de Jésus, la résurrection ; enfin la Pentecôte et la rencontre d’Emmaüs.
Le but recherché dans l’utilisation du KéryCube est celui d’une annonce multiple de la foi. Il s’agit de proclamer en premier lieu l’amour du Père, et la vérité sur le péché. Puis d’annoncer la mort de Jésus en croix, et sa résurrection. Enfin d’inviter à un acte de foi, d’accueillir l’Esprit Saint et la présence de Jésus dans l’Eucharistie. Il s’agit donc de « provoquer une prise de conscience pour une prise de décision », comme l’affirme le père Mario Saint-Pierre, concepteur du KéryCube.
L’adaptation de l’Evangecube a mis trois ans avant de donner naissance à ce cube. Plusieurs différences, notamment dans le style, puisque la version catholique est, dans son graphisme, moins marquée par la tension Ciel/Enfer, et les sacrements bien mis en avant. Par ailleurs, la main est très présente. D’abord dans les dessins, où le Père tend la main vers Adam, puis le Fils tend la main vers la personne évangélisée. Mais aussi parce que le cube, dont la dimension relationnelle est primordiale, se manipule avec les mains.

Des groupes de formation

Le KéryCube est aussi le prétexte à une réflexion plus approfondie sur le kérygme. Le père Mario Saint-Pierre a ainsi élaboré des manuels destinés à approfondir le kérygme à partir des images, à former à l’évangélisation kérygmatique, puis à utiliser le KéryCube dans ce but. Cette réflexion peut s’insérer dans des petits groupes au cours desquels, après un temps de louange, les participants reçoivent un enseignement sur l’un des aspects du kérygme, approfondissent la Parole de Dieu, et partagent sur des exercices d’évangélisation. Puisque, comme le précise le père Saint-Pierre : « Il ne s’agit pas seulement d’annoncer, mais de vivre du kérygme, puisque notre existence chrétienne est, par notre baptême, une existence kérygmatique ».

*fraternités paroissiales introduites en Europe par Don Pigi (Milan), fondées sur la prière, le service et une rencontre hebdomadaire entre laïcs. Elles sont appelées à croître pour soutenir et animer la paroisse dans sa mission évangélisatrice.

**programme de catéchèse pour rencontrer le Christ, et de formation à l’évangélisation pour les baptisés.

3 questions à

Le père Mario Saint-Pierre, concepteur du KéryCube, est prêtre du diocèse de Québec, docteur en théologie, engagé dans l’évangélisation et la formation au Québec et en Europe.

Quel accueil reçoit le KéryCube ?
Il est très positif. D’abord parce que l’aspect ludique plaît beaucoup. Il tient en main, dans votre poche. Il se manipule extrêmement bien. Les missionnaires l’aiment, mais aussi les catéchistes. Et les adultes comme les enfants.

Dans quel cadre l’utiliser ?
On peut utiliser le KéryCube bien-sûr en mission de rue. Les passants sont souvent intrigués par ce petit objet qui a l’air d’intéresser les gens. Mais vous pouvez aussi l’utiliser chez vous, en le laissant trainer sur la table basse du salon, ou bien au travail sur votre bureau. Je l’ai même utlisé au restaurant… Cela n’a pas raté : la serveuse s’est arrêtée dessus, et j’ai pu lui ai annoncé le kérygme !

Comment engager la discussion ?
Tout simplement. « Cela t’intrigue ? » « C’est amusant n’est-ce pas ? » « Savez-vous à quoi correspondent ces dessins ? » Puis vous déroulez le message. Lorsque vous terminez pas dire : « Et vous, voulez-vous entrer dans cette relation avec le Christ ? Répondre à cette main tendue ? », je peux vous témoigner que les langues se délient, et les cœurs s’ouvrent.

Propos recueillis par Claire Villemain

A découvrir aussi…

– Deux ouvrages, présentant une formation complète sur le kérygme, également en vente.
– Le site internet, destiné à promouvoir l’évangélisation et la catéchèse du kérygme à l’aide du KéryCube.

En chiffres

7 faces pour ce cube pas comme les autres, qui se déplie et se replie à l’envi !

En vente sur le site de la librairie de l’Emmanuel en ligne.

http://www.librairie-emmanuel.fr/A-106895-le-kerycube.aspx

Leave a Reply