Paroisses. Baptêmes: et si on évangélisait les parents?

« De toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et leur apprenant à garder tous les commandements que je vous ai donnés. » (Mt 28, 19-20) Telle est la mission que l’Eglise a reçue, dans les dernières paroles de Jésus aux apôtres : faire des disciples, par le baptême et la catéchèse.

En France, plus de 250 000 petits enfants sont baptisés chaque année (273 108 en 2011). Ce sont autant de couples qui viennent demander à l’Eglise le baptême pour leurs enfants. L’accueil et l’accompagnement des parents, avant, pendant et après la célébration du baptême se situent au cœur de la mission d’évangélisation de l’Eglise.

Certains sont pratiquants. Beaucoup se présentent comme « pratiquants occasionnels ». C’est une occasion privilégiée pour eux de redécouvrir la foi. Portés par la joie de la naissance de leur enfant, touchés par leur nouvelle responsabilité, ils désirent le mieux pour lui et feront le maximum pour le rendre heureux. Leurs cœurs de parents sont ouverts à la foi, même s’ils ne savent pas exprimer la foi de l’Eglise. Dieu est créateur : ils en ont fait l’expérience et veulent le remercier du don de la vie. Dieu est Père : ils peuvent à présent mieux le comprendre. La vie n’est pas facile : ils savent que leur enfant aura besoin du don de Dieu. Ne perdons pas ce moment de grâce pour leur annoncer l’Evangile du Christ !

C’est toute la communauté chrétienne qui est chargée de les accueillir. Cela ne revient pas seulement  à quelques uns (prêtres, diacres et « équipes baptêmes »). Le baptême est l’entrée dans l’Eglise. Toute la paroisse est donc concernée par l’entrée d’un nouveau baptisé dans la communauté chrétienne et la présence de ces nouvelles familles. La préparation et la célébration de ces baptêmes ne peuvent plus se faire en marge de la vie paroissiale, avec des réunions en soirées et des célébrations en catimini après la messe du dimanche ! Comment peut-on célébrer en vérité des entrées dans l’Eglise, avec un petit groupe de personnes non pratiquantes et éloignées de la foi, après que toute la communauté chrétienne ait quitté l’église ? Faut-il s’étonner que ces familles ne remettent pas les pieds à l’église ?

A l’inverse, quand les parents sont bien accueillis par des couples de la paroisse, qu’une annonce de la foi est faite pendant un petit parcours adapté et que la célébration des baptêmes se fait dans le cadre liturgique de la messe dominicale, avec toute la communauté chrétienne, ces parents sont souvent touchés par la foi vécue, par la beauté du mystère célébré et par les relations entre les personnes. Ils peuvent alors avancer dans un chemin de foi avec l’Eglise. Et leur famille pourra progressivement accueillir le Christ.

10  bonnes idées
  1. Impliquer tous les membres de la paroisse dans l’accueil de ces parents (couples, et aussi célibataires, veufs). Favoriser la proximité géographique (même village, même quartier).
  2. Premier contact : Quand les parents téléphonent à la paroisse pour demander le baptême de leur enfant, elle les mettra immédiatement en contact avec les personnes chargées de les accueillir.
  3. La première rencontre se fait au domicile des parents, par la visite du prêtre ou des laïcs, pour une meilleure connaissance.
  4. Temps de préparation : offrir une première annonce de la foi, à partir de témoignages donnés par les couples accueillants et de petits exposés sur Dieu le Père, le salut en Christ, le don de l’Esprit. Inviter les parrains et marraines aux rencontres de préparation.
  5. Catéchèse mystagogique : faire une catéchèse dans l’église, en s’appuyant sur les symboles du baptême et les lieux (porte, ambon de la Parole, baptistère, autel, statue de Marie). Sont proposées des démarches de foi : signe de croix avec l’eau bénite, rappel de son propre baptême, etc.
  6. Accueil dans la communauté paroissiale : au moins une des rencontres de préparation a lieu un dimanche, avec participation à la messe, présentation des parents et enfants à la communauté paroissiale.
  7. Les baptêmes sont célébrés durant la messe dominicale, sauf exception.
  8. Baptême par immersion : l’Eglise encourage la triple immersion dans l’eau baptismale, pour les petits enfants. C’est magnifique !
  9. Cadeau : à la fin du baptême, offrir une croix ou une icône à chaque famille. Le prêtre ira l’installer et bénir la maison.
  10. Après le baptême : rencontrer les parents, leur faire raconter ce qui les a touchés, porter le souci de leur faire des propositions dans les mois suivants.
PÈRE ERIC JACQUINET

Eric Jacquinet est un prêtre du diocèse de Lyon, membre de la Communauté de l’Emmanuel, responsable de la section jeunes du Conseil Pontifical pour les laïcs.
Il a cosigné Frappez et l’on vous ouvrira (Editions de l’Emmanuel, 2011)
Son blog:  http://eric.jacquinet.over-blog.com/

 

Leave a Reply