News

Audience du 29 mai. Jésus, oui… l’Eglise, non?

« L’Église est née du désir de Dieu de réunir en une seule famille tous ses enfants, une famille où chacun se sente proche et aimé de lui. Toute personne est appelée à y entrer afin de s’ouvrir, et de participer à la vie divine. Cet appel de Dieu à la communion avec lui remonte à la création. Mais, en raison du péché, c’est désormais à travers l’histoire du salut que Dieu vient chercher l’homme égaré, et lui propose son amour. Cette histoire du salut culmine en Jésus Christ qui rassemble autour de lui son Église, la famille des enfants de Dieu. En mourant sur la Croix, Jésus instaure une alliance nouvelle et éternelle entre Dieu et les hommes ; et il donne vie à l’Église. Tout l’amour que Jésus a manifesté en donnant sa vie lui est communiqué, encore aujourd’hui, par les sacrements, dont l’eau et le sang, jaillis du côté transpercé, étaient les symboles. Il est donc impossible de séparer Jésus de l’Église, puisqu’elle vient de Dieu, elle est son œuvre, elle fait partie de son grand dessein d’amour sur l’humanité ; c’est elle seule qui nous conduit à Jésus.

De nos jours encore, certains disent: « le Christ oui, l’Église non », ou bien « Je crois en Dieu, pas dans les prêtres! » Alors que c’est l’Église même qui nous conduit au Christ et à Dieu… Famille de Dieu, l’Église revêt des aspects humains. Parmi ses membres, pasteurs et fidèles, on trouve défauts, imperfections et péchés. Le Pape également en porte tant! Mais heureusement lorsqu’on se reconnaît pécheur c’est la miséricorde divine qui vient à nous. Elle nous accorde toujours le pardon. N’oublions jamais que Dieu pardonne et nous accueille toujours dans un amour fait de pardon et de miséricorde. Le péché est une offense faite à Dieu mais aussi une occasion de s’humilier de manière à comprendre qu’il y a quelque chose de plus beau que tout, la miséricorde divine. Pensons y… Et demandons nous: Combien j’aime l’Église? Je prie pour elle? Je me sens appartenir à la famille de l’Église? Que fais-je pour qu’elle soit une communauté dans laquelle chacun est compris, ressent la miséricorde et l’amour de Dieu qui ravive notre existence? Si la foi est un don et une démarche personnelle, Dieu nous appelle à la vivre ensemble, en famille, en Église. En cette Année de la foi, demandons tout particulièrement au Seigneur de faire en sorte que nos communautés, l’Église tout entière, soient toujours plus des familles authentiques vivant et rayonnant de l’amour de Dieu »

(extraits, source VIS)

Leave a Reply