News

Paroisses. Une vision missionnaire.

« Quelle vision missionnaire as-tu pour ta paroisse ? » J’étais bien en difficulté pour répondre à cette la question posée par un confrère. Je voyais bien tout ce que je devais faire (liturgie, catéchèse, préparation aux sacrements, services des pauvres, etc). Mais je n’avais pas de priorités bien claires. Aucun projet pastoral n’orientait la vie de la paroisse pour plusieurs années, permettant de faire des choix, et éventuellement d’arrêter certaines activités et de savoir pourquoi, au lieu de s’épuiser.

Les fidèles engagés dans une paroisse ont besoin de « savoir où on va ». Et pour mobiliser de nouvelles énergies, il faut être capable de leur présenter un projet attrayant et utile. Le prophète Néhémie avait vu la situation catastrophique de la ville de Jérusalem, détruite par Nabuchodonosor. Bouleversé, il supplia Dieu et  reçut alors la vision de reconstruire les murs de la ville, qui lui a permis de mobiliser son peuple. « Sans vision le peuple dépérit » (Pr 29, 18) Dans le contexte souvent difficile de nos paroisses, il faut recevoir de Dieu une vision qui soit juste, claire et attrayante.

Un cadre d’entreprise, une sorte de coach compétent en matière de management, m’a présenté les étapes d’un projet efficace et une méthode qui implique toutes les personnes actives de la paroisse. Nous l’avons adaptée, car l’Eglise n’est pas une entreprise comme les autres, ni une association de bienfaisance. Elle ne se donne pas à elle-même ses propres projets : l’Eglise est d’abord conduite par l’Esprit Saint. Elle n’est pas non plus une association démocratique : tous les fidèles du Peuple de Dieu sont habités par l’Esprit Saint, mais il est donné aux pasteurs de discerner les appels de l’Esprit et de conduire l’Eglise.

  1. Cette démarche est faite par un groupe constitué des prêtres, des diacres et de laïcs (dont quelques jeunes) ayant une réelle vie de prière et un désir missionnaire, durant un temps assez long (2 à 3 mois).
  2. Relire l’histoire de la paroisse : qu’a vécu la communauté paroissiale durant les dernières décennies, quels événements marquants, quel rôle dans la société ? Et comment Dieu a-t-il conduit cette communauté chrétienne, quels dons a-t-il fait, quels élans de sainteté ont marqué son histoire ?
  3. Puis regarder la situation présente et dresser un état des lieux, en partant des personnes : qui habite, travaille ou vient sur le territoire de la paroisse ? Quelles sont les richesses, les souffrances et les attentes de ces personnes ?
  4. Ce discernement se fait à la lumière de la Parole de Dieu. Relire les textes bibliques sur l’évangélisation (Actes des Apôtres) et les grands textes sur la mission de l’Eglise, écrits par les papes et les évêques, pour comprendre comment Dieu conduit son Eglise aujourd’hui.
  5. Nous pouvons alors recevoir cette vision de Dieu, si nous lui demandons au cours de temps de prière, de nuits d’adoration et de pèlerinages : Seigneur, comment veux-tu que nous annoncions ton Amour à ton peuple, dans cette paroisse, pour les 5 ans à venir ?
  6. Sont apportées toutes les idées et un tri est effectué pour discerner les grandes priorités qui émergent. Il appartient au curé de les confirmer. Puis se dessinent des axes de travail précis, qui doivent être réalistes en fonction des forces de la paroisse et en comptant aussi sur la Providence de Dieu.
  7. Au fur et à mesure de la mise en œuvre, on sera fidèle à la vision générale (grandes priorités) et on ajustera les moyens à prendre.

 

PÈRE ERIC JACQUINET

Eric Jacquinet est un prêtre du diocèse de Lyon, membre de la Communauté de l’Emmanuel, responsable de la section jeunes du Conseil Pontifical pour les laïcs.
Il a cosigné Frappez et l’on vous ouvrira (Editions de l’Emmanuel, 2011)
Son blog:  http://eric.jacquinet.over-blog.com/

 

Leave a Reply